Des dégâts importants dans les bâtiments peuvent être occasionnés par les termites et les insectes xylophages qui vont s’attaquer au bois, aussi bien celui des poutres, des meubles, des escaliers en bois, des planchers, etc.

Il existe des insectes xylophages de bois sec et de bois frais. Les deux espèces que l'on retrouve dans la plupart des cas, en France, sont les termites (ou isoptères) et les capricornes.

Les termites

Les termites sont difficilement décelables et ce sont leurs dégâts qui permettent souvent de les repérer car elles ne font pas de bruit et ne sont pas visibles. Il faut chercher des trous à intervalles réguliers dans vos meubles ou objets en bois dans votre maison pour présumer de la présence de ces nuisibles. Les termites vivent en colonie, ce qui signifie que si vous en trouvez une, des milliers d’autres ne sont pas loin.

Les capricornes

Ce sont des larves de capricornes que l’on trouve à l’intérieur des maisons. Elles se déplacent en groupe. Les adultes viennent dans les maisons pour pondre dans des poutres ou dans des meubles afin que leurs larves se développent en rongeant le bois. Il est plus facile de repérer les capricornes car ils font du bruit avec leurs mandibules lorsqu'ils grignotent le bois ou ses dérivés.

Se débarrasser des xylophages

Si vous avez repéré l’endroit où se trouve la colonie, il est possible d’agir en injectant des produits spéciaux anti-xylophage à l'aide de bombe aérosol. Ainsi, vous pourrez atteindre les chemins que les insectes ont creusés dans le bois.
es boiseries ou les meubles peuvent être traités grâce à de la cire et de la pâte à bois. 
l est possible de peindre les meubles neufs en bois et toutes les boiseries non infectées avec un pinceau large imprégné de produit anti-xylophage, ce qui créé un sorte de barrière anti-nuisibles.
Enfin, pour les très grandes surfaces, il est conseillé de faire appel à une société spécialisée qui utilise des pulvérisateurs et des équipements adaptés.

Les obligation légales

Les personnes habitant dans les zones les plus infectés par les insectes xylophages doivent obligatoirement faire un diagnostic xylophage avant une transaction immobilière.
l est obligatoire, en cas d'infection, de le déclarer à la mairie afin que cette dernière prévienne les autres habitants de l'immeuble.

Le dispositif législatif et réglementaire (articles L.112-17, L.133-1 à L.133-6, L.271-4, R.112-2 à R.112-4, R.*133-1 à R.133-8 et R.271-1 à R.271-5 du code de la construction et de l’habitation) définit les conditions dans lesquelles la prévention et la lutte contre les termites et les autres insectes xylophages sont organisées par les pouvoirs publics en vue de protéger les bâtiments.

En cas de vente de tout ou partie d’un immeuble bâti situé dans les zones délimitées par un arrêté préfectoral, pour pouvoir s’exonérer de la garantie des vices cachés, le vendeur doit fournir un état relatif à la présence de termites. Il est annexé à la promesse de vente ou, à défaut de promesse, à l’acte authentique de vente.
Il identifie l’immeuble en cause, indique les parties visitées et celles qui n’ont pu l’être, les éléments infestés par la présence de termites et ceux qui ne le sont pas. L’état est daté et signé. Sa durée de validité est de 6 mois.

Les personnes réalisant un état relatif à la présence de termite dans le bâtiment doivent être titulaires d’une certification délivrée par un organisme accrédité par le Comité français d'accréditation (COFRAC).